Le SHCC recevait en ce samedi 10 octobre l’ogre zougois. Une rencontre très attendue pour l’ensemble de l’équipe chaux-de-fonnière, qui avait à cœur de remporter ce match. L’équipe s’était notamment préparée durant une bonne partie de l’été pour être au maximum de son potentiel, afin de gagner ce genre de rencontre.

Dès l’entame du match, les meuqueux montrent une énorme envie, se battant sur tous les fronts. C’est à la 4ème minute que le SHCC ouvre le score d’une déviation subtile du plus chou des capitaines Antoine Grandjean sur un envoi des plus intelligent du défenseur, Vasco Rodrigues. La réponse des zougois ne tarde pas. Oberwil recolle au score 4 minutes plus tard, en profitant de leur 1er avantage numérique. Les minutes passent dans ce premier tiers, aucune des deux équipes n’arrivant à prendre le dessus sur l’autre. Jusqu’au moment où Joe Gascon décide de sortir toute la hargne qui sommeille en lui en débordant son adversaire. Il se propose seul face au gardien zougois et le défenseur est contraint à commettre une faute. Le numéro 86 chaux de fonnier se voit donc attribuer un pénalty, qu’il n’arrive malheureusement pas à transformer. Ce penalty, sifflé 5 seconde avant la fin du 1er tiers, permit cependant d’avertir les Rebells : le SHCC ne lâchera rien dans cette partie. À la 1ère pause, c’est 1-1 au stade de la Charrière.

Les mots des coachs à la pause sont clairs, le SHCC veut la victoire et rien d’autre. Malgré ça, c’est Oberwil qui marque en premier dans ce 2ème tiers. Les minutes passent, le match monte encore en intensité, grâce notamment à un nombre faible d’arrêts de jeu et de pénalités. Le SHCC égalise 5 minutes avant la pause boisson, en supériorité numérique. C’est Joe Gascon qui pousse la balle au fond des filets, récupérant un rebond de l’envoi du célèbre Jakub Haisman. Oberwill reprend l’avantage au tableau d’affichage dans ce tiers, juste 1 minute après l’égalisation. À la 2ème pause, c’est 2-3 au stade de la Charrière.

Le troisième tiers débute et les supporters voient les zougois prendre rapidement deux longueurs d’avance. C’est à ce moment-là que le match s’emballe. Cette fois, c’est au tour du SHCC de marquer rapidement après un but de l’adversaire et de quelle manière. Un seul nom a fait la différence, Manu Mballa. Il a montré à tout le monde la magie qui coule dans ses veines. Le numéro 97 chaux de fonnier déboule sur le côté droit prenant de vitesses 3 joueurs zougois avant de mystifier le gardien adverse d’un dribble que je ne pourrais décrire (beaucoup trop sale pour ça). 40 secondes plus tard, la Chaux-de-Fonds égalise suite à une combinaison très propre de toute une ligne. Ce qui permit à Benoît Fleury (hello c’est moi) et Antoine Grandjean de se présenter à 2 contre le gardien. La sentence est immédiate, Antoine pousse la balle orange dans le but et le match est totalement relancé. 2 minutes plus tard, c’est au tour d’Elliott Sutter de marquer son but d’un tir si puissant qu’il en transperce le gardien adverse. Le SHCC mène pour la deuxième fois dans cette rencontre. Mais en l’espace de 6 minutes, les Rebells marquent 3 fois, ce qui pousse le score à 5-7 seulement 2 minutes avant le coup de sifflet final. Les calculs sont clairs, le SHC La Chaux-de-Fonds doit marquer 2 fois pour revenir à égalité avec les zougois. Ce qui pousse l’équipe à tenter le tout pour le tout : sortir le gardien. Cette supériorité numérique se conclut vite par une réalisation de Scott Rohrbach sur une connexion coloc’ Frib des plus alléchantes avec Benoît Fleury. Cependant, le SHCC mené encore d’un but n’arrive pas à recoller au score et perd finalement le match d’un but seulement.

Mentions spéciales de Yoan :

  • Une immense performance du frangin Benoît qui aura fait tourner la tête aux défenseurs adverses pendant tout le match, juste bravo
  • Votez Jakub
  • Manu serait plus rapide que le TGV selon plusieurs sources sûres