Les joueurs du SHCC nourrissent de grandes ambitions cette année et ce deuxième match de championnat de LNA promettait un joli spectacle entre les jeunes Chaux-de-Fonniers et les roublards Valaisans.
Malheureusement, le contingent des joueurs de Tschantz et Ferrington s’est vu largement diminué depuis quelques semaines à cause de blessures ou autre quarantaine. Le SHCC se présentait donc avec seulement deux lignes et un remplaçant pour entamer ce choc au sommet entre les deuxièmes (Sierre) et troisièmes (SHCC) du classement de la saison passée.

Maintenant que le décor est posé, revenons-en au match. Le premier tiers est très équilibré et les deux équipes ont de bonnes occasions d’ouvrir le score à plusieurs reprises. Le premier goal viendra néanmoins de la canne d’un Sierrois après un peu moins de 8 minutes. Le reste du tiers permet aux gardiens et aux tactiques défensives des deux équipes de se mettre en évidence et de calmer les ardeurs des attaquants adverses.

Après une pause bienvenue, le combat reprend sur le terrain de la Charrière et c’est de nouveau les valaisans qui frappent : un déboulé du rapide Paulik et le score passe à 0-2 en faveur de l’équipe visiteuse. On se dit que le break est fait mais à peine une minute plus tard, le SHCC obtient un power-play et le capitaine Antoine Grandjean ne se fait pas prier et sonne la révolte, c’est 1-2 et l’espoir revient dans les troupes de la cité horlogère. Malheureusement, une faute chaux-de-fonnière donne l’opportunité d’une supériorité numérique aux Sierrois, et ils en profitent pour marquer à 1 seconde seulement de la fin de la pénalité. Le score est donc de 1-3 à la fin du deuxième tiers et Sierre est donc en position favorable avant le début des dernières 20 minutes.

Arnaud Santschi vient de servir sa dernière bière de la pause à la buvette et constate qu’après un peu plus de 2 minutes de jeu, le tableau d’affichage vient de passer à 1-4. Le SHCC a le mérite de ne pas abandonner durant cette fin de match et tente de revenir au score. Le gardien et la défense des visiteurs tiennent jusqu’à la 56e minute et un nouveau but de ce diable d’Antoine Grandjean, alors que l’équipe visiteuse avait pris son temps-mort juste avant. Le suspense prend encore plus d’ampleur lorsque l’homme du match, vous l’avez compris, Antoine Grandjean réussit un coup du chapeau à 6 joueurs de champ contre 5 après la sortie du gardien Kydzy. Le SHCC n’est donc plus qu’à une longueur, le tableau affiche 3-4 mais j’ai oublié de vous dire qu’il ne reste que 49 secondes à jouer.

Les Sierrois n’encaisseront pas un but de plus et ils empochent donc les trois points tant convoités. C’est avec déception et frustration qu’on retrouve les joueurs du SHCC après le match. Cette équipe a du caractère et n’accepte pas la défaite, c’est positif pour la suite. Prochain match : samedi 10 octobre à 14h au terrain de la Charrière face au leader Oberwil.

À retenir :

– Un Grandjean presque aussi survolté ce dimanche sur le terrain de la Charrière que dans les bars de Chaux-de-Fonds pendant le week-end.

– Le topscorer de l’année passée qui est resté muet, désolé Scott Rohrbach, je t’avais dit que je me vengerais.

– Mention spéciale aussi à notre gardien Kydzy qui a de nouveau sorti un très grand match.